Vous êtes persuadé que votre chat a un sixième sens lui permettant d’évaluer le coût d’un divan et de planter ses griffes dans le plus dispendieux de tous les divans que vous avez à la maison et d’en faire son griffoir (communément appelé poteau à griffe)? Eh non! Alors, demanderez-vous, pourquoi s’en prend-t-il à mon plus beau divan alors que vous lui avez acheté un griffoir tout neuf?

Pour répondre à cette question il faut d’abord comprendre pourquoi les chats font leurs griffes. Bien que vous sachiez tous que votre chat a besoin de « faire ses griffes », il ne s’agit pas là de la raison la plus importante. 

Première raison : le chat possède des glandes à l’intérieur de ses pattes avant qui lui permettent de marquer son territoire. Donc un chat qui fait ses griffes est, en fait, en train de dire au voisinage que cet endroit fait partie de son territoire et qu’il y revient souvent. C’est l’une des façons, avec entre autre le marquage urinaire et le marquage facial, de planter une pancarte qui dit « terrain privé, attention chat méchant ». À l’intérieur, c’est beaucoup moins « agressif » comme marquage. Si un griffoir est utilisé par plusieurs chats on parle alors de griffades de routine.

Deuxième raison : vous avez sûrement remarqué que lorsque votre chat a terminé de se faire les griffes, il s’étire en cambrant le dos. Ce faisant, il étire sa colonne vertébrale, ce qui lui permet de garder sa flexibilité.

Troisième raison : votre chat « fait ses griffes ». Attention, votre chat n’est pas en train d’aiguiser ses griffes mais plutôt de les user pour qu’elles soient moins encombrantes.

Maintenant que vous comprenez pourquoi votre chat fait ses griffes, voyons pourquoi votre griffoir n’est pas utilisé. Premièrement où l’avez-vous placé?  Dans un coin pas trop encombrant qui ne gâche pas la décoration intérieure de la pièce?  Puisque nous venons d’apprendre que le griffoir est un moyen pour votre chat de marquer son territoire, il est fort à parier que le coin en question n’est pas l’endroit idéal pour qu’il plante sa pancarte territoriale. En effet, quelle visibilité aura sa pancarte et à qui votre chat passera-t-il son message si le griffoir est en un coin sombre et non fréquenté? Le griffoir est donc ignoré par votre chat qui y préférera de beaucoup vos divans qui sont souvent situés dans des endroits centraux et fréquentés, deux qualités très recherchées par votre chat lorsqu’il fait son marquage. Votre griffoir devrait donc se trouver exactement à l’endroit où votre chat veut planter sa pancarte territoriale, soit sur le coin du divan.

Aidez-le à apprécier le griffoir plutôt que votre divan en rendant le divan désagréable durant la période de temps nécessaire pour que votre chat change son comportement et oublie les plaisirs de faire ses griffes sur le divan (14 jours). Voici quelques trucs qui pourront vous aider dans cette étape : placez un plastique ou du papier d’aluminium sur le coin ou à la base du divan ou un morceau de carton avec du ruban gommé double face à la base du coin et ajoutez de l’herbe à chat sur le griffoir pour attirer votre chat. Une fois qu’il aura pris l’habitude d’aller sur le griffoir, vous pourrez le bouger de quelques pieds pour qu’il soit moins encombrant (QUELQUES pieds seulement)

MAIS ATTENTION! La très grande majorité des griffoirs vendus dans les animaleries au Québec sont totalement inadéquats car ils ne répondent aux besoins du chat. Pourquoi alors ne pas vous fabriquer un griffoir sous sa forme la plus commune, soit le poteau à griffe? Pour moins de 15$ et une heure de travail, vous aurez un poteau à griffe efficace que votre chat appréciera:

1)     Le poteau doit être aussi stable qu’un arbre. La majorité des poteaux à griffe ne sont pas solides et tombent aussitôt que le chat y pose une patte. Les bases ne sont pas assez grandes pour assurer une stabilité du poteau lorsque le chat embarque dessus. Une base de 24 pouces carrés est idéale;

2)     Le poteau doit être assez haut pour que le chat puisse s’étirer de tout son long afin de se replacer la colonne vertébrale. Un 4×4 d’une hauteur de 36 pouces est idéal. Vissez le 4×4 à l’aide de deux grandes vis à la base et le tour est joué;

3)     Le poteau doit avoir une texture que le chat aime. Chaque chat a ses préférences : tapis, cordage, carton, bois, sont tous d’excellent matériaux. Le plus facile à utiliser est la corde que vous pouvez facilement enrouler autour du poteau (le 4×4). Commencez pas le haut et descendez;

Certains chats aiment aussi faire leurs griffes sur un support horizontal tel un tapis en corde.

Les arbres à chats sont probablement le meilleur griffoir qui existe car ils répondent à tous les critères mentionnés ci-haut. Or, comme les arbres à chat sont d’une importance vitale pour votre chat (vous le verrez dans nos prochaines chroniques), il s’agit là d’un excellent investissement.

Il est fort à parier que votre chat voudra planter sa pancarte territoriale à plus d’un endroit dans la maison. Il faut donc lui procurer plus d’un griffoir. Plus vous avez de chats, plus il devrait y avoir de griffoirs. Ne changez pas un griffoir  qui vous semble totalement délabré. Les chats les affectionnent particulièrement car leurs odeurs y sont imprégnées. Si vous voulez changer, garder les deux griffoirs côte à côte (le nouveau et le vieux à jeter), le temps que votre chat s’habitue au nouveau griffoir.

Attention! Les bois possédant des stries verticales, les papiers peints au design vertical et les tissus au design vertical attirent vos chats comme des aimants et ils se feront un plaisir d’aller détruire votre bois, votre papier peint ou votre tissu en se faisant leurs griffes.

Pour conclure, grâce aux griffoirs, aux poteaux à griffe faits maison et aux arbres à chat, vous n’avez plus de raison de faire dégriffer votre chat. Cette affirmation est très sérieuse et importante. Si 5 chats et deux divans peuvent cohabiter en harmonie dans notre maison et rester intacts (autant les chats que les divans!), il n’y a pas de raison pour qu’il n’en soit pas ainsi chez vous. Tout est une question d’éducation et d’offrir à votre chat ce dont il a besoin pour mener sa vie de chat.

Source : Éduchateur